01 53 75 01 89

06 14 59 78 92

Alignement des retraites sur le privé : Un tiers des fonctionnaires seraient gagnants

Posté le : 12/03/2018

Selon ce cercle de réflexion libéral, qui a passé au crible 4.004 cas de fonctionnaires d'État (hors militaires et catégories civils actives) nés entre 1954 et 1962 et à jour de cotisation à leur départ à la retraite à 62 ans, ces derniers seraient largement perdants.

En effet, si on leur appliquait les règles du régime général et des complémentaires Agirc-Arrco, leurs pensions se réduiraient de 21% sur le salaire de base et de 7,7% en intégrant les primes. Soit un manque à gagner de 179 euros par mois sur une pension moyenne de 2.321 euros.

Pour l'Ifrap, proche des milieux patronaux, un abandon des régimes spéciaux dès 2022 pour un régime unique et une hausse de l'âge de départ à 65 ans permettrait d'économiser 13,8 milliards d'euros d'ici 2025.

Seulement un tiers des fonctionnaires seraient gagnants à être alignés sur le régime du privé. Le groupe de réflexion estime que les enseignants et les cheminots seraient les plus désavantagés par la réforme. Deux populations qui devraient être particulièrement mobilisées le 22 mars lors des manifestations pour la défense du service public.